Année de césure

 

Entre les 2e et 3e années, les élèves ingénieurs peuvent demander à bénéficier d’une année de césure pour préciser leur projet professionnel ou éventuellement poursuivre un projet personnel. L’élève qui effectue le semestre à l’étranger à l’issue du semestre 8 à l’École est placé sous le régime d’une «année aménagée».

Une demande motivée doit être adressée au responsable de promotion ou au responsable scolarité de 2ème année avant le 28 mars 2018. Elle est sujette à acceptation

 

L’activité en césure peut relever d’un parcours pédagogique, auquel cas l’élève est inscrit à l’Ecole et il effectue un ou deux stages, sous convention.

Pour bénéficier d’une convention de stage, l'élève doit s'inscrire à un minimum de 200 heures de formation en présentiel pendant l'année universitaire du stage.

 

Si l'élève part avec une  insuffisance, au plus, celle-ci doit obligatoirement être rattrapée au cours de la césure.

Si cette césure relève d'un choix personnel pour conduire une expérience particulière. Elle est qualifiée de « césure franche ».
La « césure franche » n’est accordée qu’exceptionnellement. Il ne faut pas avoir d'insuffisance sur ses feuilles de notes pour pouvoir prétendre à une telle césure.

 

L’élève demeure inscrit au sein de l’établissement pendant la durée de sa période de césure, sauf dans le cas particulier où la direction du Cursus Ingénieur Centralien accepte le projet de césure avec perte du statut d’étudiant.
L’établissement s’engage à garantir la réintégration de l’élève à l’issue de la période de césure.

English